DEBUG:
DEBUG:
DEBUG: basic
Nous Reviendrons

À nos chers amis de l'UE,

Le 31 janvier, vous allez découvrir des reportages sur les feux d'artifice et les fêtes de rue organisés au Royaume-Uni, mais au moins la moitié d'entre nous préférerait ne pas quitter du tout. Nous avons voté pour rester au référendum de 2016, parce que nous apprécions tout ce que l'adhésion à l'UE nous a accordé.

Il convient de rappeler que si 17,4 millions de personnes ont voté pour le Brexit, il y avait quelque 49 millions d'habitants au Royaume-Uni qui n'ont pas voté pour quitter. Soit ils n'avaient pas le droit de voter, soit ils ne se rendaient pas tout à fait compte de l'importance des enjeux du référendum et n'y participaient pas.

Il est difficile de surestimer la valeur des quatre libertés dont nous, au Royaume-Uni, jouissons en tant que citoyens de l'UE; beaucoup d'entre nous ont voyagé, travaillé, aimé et vécu dans de nombreux États membres. Nous avons bénéficié d'un accès extraordinaire à des produits et aliments qui ont pu être importés en franchise de droits. Nos vies et notre culture ont été enrichies par la libre circulation des personnes de 27 autres pays. Peu d'entre nous ont franchi les 27 frontières, mais des millions d’habitants de ces pays ont choisi de déménager au Royaume-Uni et nous avons profité et grandi de ces interactions, à la fois fortuites et planifiées.

Les millions d'Europhiles au Royaume-Uni apprécient que nos droits en tant que citoyens ont été renforcés comme membres de l'UE. Qu'il s'agisse de sécurité, d'emploi, de bien-être, de droits de l'homme ou simplement de paix en vigueur, nous en avons bénéficié. Le Fonds social européen a été l'épine dorsale de nombreux services de soutien aux membres les moins privilégiés de notre société, en particulier les femmes occupant des emplois peu rémunérés.

En ce qui concerne la crise climatique, où la coopération est essentielle pour réaliser des réductions d'émissions mondiales, l'UE a tracé la voie en fixant des objectifs et des normes.

Nous considérons que cette suppression de notre citoyenneté européenne est un crime contre tout ce pour quoi nous nous sommes battus, et nous ne nous en remettrons jamais.

Donc pas de cloches, de champagne ou de fête de rue pour nous le 31 janvier. Juste une ferme détermination à défendre les valeurs que nous avons assimilées en tant que citoyens de l'UE, et une promesse à notre famille élargie à travers l'UE:

Nous reviendrons!

Be the first to comment

Please check your e-mail for a link to activate your account.